L’offset, issu de l’anglais, « to set off », signifiant « reporter », comporte plusieurs étapes successives qui précèdent l’impression : le document à imprimer est reproduit sur un support – initialement une plaque de métal gravée -, où sont définies des zones à encrer. Cette plaque est encrée plusieurs fois, avant qu’on y passeun cylindre ou rouleau – appelé « blanchet » – recouvert d’une feuille de caoutchouc, qui transfèrera l’encre sur le papier, pour l’impression proprement dite sur papier. L’offset repose sur de nombreuses manipulations : c’est un procédé qui requiert du matériel lourd, du temps.

Pour la transmission de l’encre sur papier, l’offset utilise de l’encre liquide, des plaques métalliques et des machines complexes à engrenages et à rouleaux. En fonction de la taille du papier qu’elles peuvent accepter, il existe différents types de presses. Plus le format de la feuille est grand, plus la machine devra être grande. Ensuite il y a divers processus afin d’imprimer le papier depuis le dessin.

NOUS CONTACTER

Fermer le menu